Votre franchise

Pourquoi certains franchisés prospèrent alors que d’autres finissent par faire faillite ? Souvent, l’emplacement ou le concept du commerce ou de la franchise détermine la réussite, mais cela dépend majoritairement de vous, le franchisé.

Faire des bons choix à chaque étape de la démarche et éviter certains pièges peuvent faire une grande différence pour la viabilité de votre commerce et vos résultats. Lisez ce qui suit pour découvrir quelques façons d’améliorer vos chances de réussite en tant que franchisé.

Choisissez la bonne entreprise pour votre franchise

Les franchisés ayant des compétences appropriées à l’entreprise tendent à faire mieux en comparaison à ceux qui ne s’y retrouvent pas. Mais comment être sûr que vous achetez le bon concept ? La réponse est plutôt simple : qu’aimez-vous faire ? Si vous aimez par exemple les enfants, créer une franchise qui vous permet de travailler avec eux.

Il convient toutefois de ne pas penser uniquement au service ou au produit, mais également aux autres tâches journalières réelles que vous aurez à accomplir. Vous aimez peut-être faire la cuisine, mais être propriétaire d’un restaurant ne se limite pas à la nourriture. Vous devez aussi gérer, embaucher, former et licencier du personnel. Rendez-vous sur ac-franchise pour en savoir plus.

N’arrêtez jamais le marketing

En tant que franchisé, votre travail consiste avant tout à vendre vos produits ou services. Devenir franchisé ne veut donc pas dire que votre franchiseur fera tout le travail à votre place. N’attendez pas que ce dernier vous le rappelle : faites en permanence connaître votre marketing, analysez l’efficacité de chaque méthode et partagez les techniques efficaces avec vos collègues franchisés.

Si vous êtes occupé à travailler sur votre ordinateur ou à vous charger d’autres tâches administratives plutôt que de lancer des initiatives de marketing, vous réduisez les chances de votre succès.

Prenez le contrôle

L’attrait d’un système de franchise réside en partie dans le soutien qu’un franchiseur peut apporter. Cependant, l’échec ou le succès final de votre commerce est en grande partie votre responsabilité. Le franchiseur va bien sûr vous former à son système et vous fournir les outils nécessaires pour créer une entreprise, mais vous serez seul pour gérer les opérations journalières de votre point de vente.

Vous pouvez appeler le franchiseur pour lui poser des questions, mais les décisions vous appartiendront en dernier ressort. Mettez à profit cette liberté qui fait partie de l’attrait de l’esprit d’entreprise. Une fois que votre commerce est en place, apprenez-en le plus possible sur votre nouvelle industrie.

Presque tous les secteurs ont des associations et des réunions, où les propriétaires d’entreprises se réunissent et partagent leurs idées. Les chambres de commerce et les associations professionnelles locales rassemblent les nouveaux entrepreneurs et les entrepreneurs établis, ce qui constitue un excellent forum de mise en réseau et d’apprentissage.